website in english

parking gratuit

accÈs handicapÉs

Ostéopathie

Soyons réalistes:
qui va comprendre quelque chose
à une définition de l'ostéopathie écrite par un ostéopathe?

A l'Ecole Suisse d'Ostéopathie, j'ai mis près de cinq ans pour approcher le sens de ce mot et, au vu d'une remarque en rouge de la part de l'un des directeurs de l'école à propos de mon travail de recherche de fin d'études, je n'avais toujours pas compris grand-chose à ce que j'avais étudié. Dans le Larousse, l'ostéopathie est encore définie dans son sens premier comme l'ensemble des pathologies de l'os. Par la suite, on y apprend que c'est une méthode thérapeutique manuelle qui utilise des techniques vertébrales ou musculaires…

Clarifions donc d'emblée un point essentiel, non, madame, monsieur, je ne fais malheureusement pas de massage!

«L'ostéopathie, c'est pour les os ???». Là encore, c'est un coup dans l'eau. Par ailleurs, le côté «pathos» présent dans le mot reste toujours présent et influence la définition. Selon Claude Tinturier, ostéopathe diplômé CDS, l'ostéopathie serait l'art et science de soigner qui considère l'état des structures et la mobilité qui en dépend comme le plus important facteur simple pour maintenir le bien-être et retrouver la santé lors d'affections de type fonctionnel. Plus simplement, l'ostéopathie est bénéfique et soulage un grand nombre de douleurs du corps. Cela permet au patient de prendre 45 minutes pendant sa semaine pour se centrer par rapport à un univers que nous définissons comme de plus en plus stressant.

«Y a-t-il autant de techniques ostéopathiques que d'ostéopathes?»

Même si toutes les techniques ne sont pas adaptées à chaque patient, il est à mon sens important de ne pas se fermer à une manière de traiter car aucune n'est plus pertinente que les autres. Que ce soit les manipulations de type craquement ou l'ostéopathie décrite comme «douce» par les patients, l'ensemble de ces techniques a sa raison d'être. Il est essentiel à mon sens pour tout thérapeute de rester ouvert à tous les champs de l'ostéopathie si il souhaite maintenir une prise en charge globale du patient…

Encore plus simplement:

Lorsque j'écoute mes patients, je «remets leurs vertèbres en place», «manipule leurs nerfs pour les replacer dans leur gaine», «rentre ce qu'ils ont sorti» et j'ai même réussi à rétablir un patient qui s'était «luxé le bassin»…

Dans la réalité, je les écoute, cherche à comprendre l'origine de leurs maux, puis les traite avec les techniques ostéopathiques que je considère comme les plus appropriées afin de soigner leurs affections.

NB: pour les patients qui se sont réellement sorti un élément de leur corps, c'est un médecin qu'il vous faut. Allez voir mes voisins, ils sont bien plus compétents que moi pour cela…

L'ostéopathie est un mot très mal choisi désignant une méthode thérapeutique efficace pour traiter les douleurs et affections de type fonctionnelles… même si je suis tout à fait conscient que personne ne sait exactement ce qu'est une affection de type fonctionnel…